Trempe

Quelles sont les pièces concernées par la trempe à induction ?

La trempe par induction est un procédé qui est utilisé pour accroître la résistance de la dureté d’une surface, et pour augmenter une certaine résistance à l’usure. En conclusion, la trempe par induction est une méthode de durcissement.

En savoir plus

La trempe à induction créée une autre surface endurcie, qui n’affecte pas la structure du noyau. Cette technique est utilisée pour augmenter les caractéristiques mécaniques des composants du produit trempé. Avec la trempe par induction, on peut même améliorer la résistance d’une seule partie de l’objet en question, sans que ça affecte le reste du composant. Cette spécificité représente un des nombreux avantages de la trempe par induction. Normalement les applications qui sont concernées sont les suspensions, les groupes motopropulseurs, les engrenages, et les composants de moteur. Pour les composants qui supportent des charges lourdes, la trempe par induction est une méthode approprié pour la solidification. La méthode de la trempe par induction peut gérer une charge très élevée.

La trempe par induction concerne aussi les alliages ferreux

Grâce à un noyau doux et une surface endurcie, la fatigue est minimisée en manipulant ses objets. Les propriétés de la trempe par induction sont idéales pour les surfaces qui subissent des chocs intenses et à des pièces qui sont soumises à des forces qui implique une certaine torsion. L’induction est très précise, car elle est appliquée pièce par pièce. La trempe par induction est un procédé thermique de traitement. Ça aide à augmenter les capacités des propriétés mécaniques concernant une zone spécifique, même d’un alliage ferreux. Un alliage ferreux est un composant qui contient du fer. Une zone qui a été durcie grâce à une trempe par induction, obtient une résistance instantanée. Les pièces qui sont aussi concernées par cette application sont les engrenages, les pièces symétriques, les axes, les arbres, les emboutissages, les bossages de came, et les broches, entre autres.

Refermer

TRAVAUX SUR BOBINES D’INDUCTIONS

  • Fabrication raccords spéciaux pour essais pression
  • Pose des plaques de fermeture du caisson et finition
  • Brûlage de la bobine dans four à pyrolyse
  • Nettoyage et mise à nu du conducteur cuivre creux
  • Fabrication de spires neuves au modèle et soudage
  • Soudage des fuites sur conducteur cuivre creux
  • Fabrication de connexions neuves et soudage
  • Détartrage du conducteur cuivre creux
  • Étamage des connexions
  • Application multisolante électrique (polytherm, résine époxy, enrubannage avec vernissage, peinture antiflash..)

PÉRIPHÉRIQUES

ALIMENTATIONS ÉLECTRIQUES</div >

  • Connexions de sorties onduleurs en barres de cuivre refroidies
  • Câbles d’alimentations de bobines de four avec circuit d’eau interne
  • Condensateurs de moyenne fréquence refroidis à l’eau
  • Transformateur refroidi à l’eau

COMPOSANTS ÉLECTRONIQUES DE PUISSANCE</div >

  • Thyristors de puissance
  • IGBT et MOSFET de puissance
  • Circuits RC de protection de thyristors
  • Selfs de chocs
  • Protistors de protection électronique de puissance

ALIMENTATIONS HYDRAULIQUES ET REFROIDISSEMENT À EAU</div >

  • Tuyaux spécial induction de tous les diamètres
  • Connexions des redresseurs / onduleurs en barre de cuivre refroidis
  • Nourrices d’alimentation
  • Filtre des circuits d’eau
  • Déioniseurs

 

OUTILS DE CONTRÔLES

NOUS DISPOSONS D’UNE LARGE GAMME POUR </div >

  • Garantir la conformité des produits et réparations de nos clients.
  • Mieux définir les besoins de chaque réparation.
  • Suivre le vieillissement de vos outils de production pour les réparer efficacement et ainsi améliorer leur longévité
  • Participer en partenariat avec nos clients à l’amélioration des procédés de fabrication, de l’organisation de la production et des équipements productifs
SANS DÉTÉRIORER VOS FOURS NOUS DIAGNOSTIQUONS :
  • Défaut d’isolation : test d’isolation par pinceau électrique.
  • Défaut débit/pression : banc d’essais débit & pression
  • Dégradation interne de la spire : Endoscope
  • Zone d’échauffement excessive : imagerie thermique
  • Niveau de porosité du cuivre : un test d’étanchéité à l’hélium
  • Problème de discontinuité : appareil à onde choc …
  • Contrôle qualité sur chaque sortie de matériel
  • Pose des rails, réglage et raccordement hydraulique si besoin
  • Contrôle de la signalisation des fluides
  • Contrôle de l’état de surface du tunnel
  • Contrôle de l’isolement de l’inducteur supérieur à 20 MégaOhms
  • Contrôle et essais de pression final